La dissertation

La dissertation évalue la maîtrise des connaissances et la capacité à les organiser, ainsi que la capacité à rédiger une réponse construite et argumentée pour répondre à une problématique. Le sujet de la dissertation porte sur l’un des axes ou sur l’objet de travail conclusif d’un thème. Pour cette épreuve, vous avez besoin de connaissances précises et de rigueur méthodologique : pour répondre au sujet donné, la problématique choisie et la capacité à y répondre sont essentiels.

Descriptif de l’exercice

La dissertation est le traitement d’un sujet donné, avec une introduction, un développement en plusieurs parties et une conclusion.

Le candidat doit montrer :

– qu’il maîtrise des connaissances et sait les sélectionner ;

– qu’il sait organiser les connaissances de manière à traiter le sujet ;

– qu’il a acquis des capacités d’analyse et de réflexion.

L’épreuve a pour objectif d’évaluer l’aptitude du candidat à :

– mobiliser des connaissances acquises dans différents contextes et cadres ;

– construire une problématique ;

– faire preuve de capacités de réflexion en les étayant sur des connaissances.

L’épreuve pas à pas

Pour commencer : les bons réflexes !

  • Lisez attentivement le sujet : repérez ses limites dans le temps et dans l’espace.
  • Soulignez les termes forts à définir ou à expliquer.
  • Notez au brouillon les connaissances qui vous viennent à l’esprit à la lecture du sujet. Elles doivent être en rapport direct avec le sujet, sinon vous risquez le hors-sujet.

Traiter le sujet ► Construire le plan

  • Trouvez deux ou trois idées principales, qui seront chacune l’axe d’une grande partie. Ces parties peuvent être suggérées par le sujet et doivent se succéder logiquement.
  • Pour chacune des deux ou trois grandes parties, trouvez deux ou trois sous-parties.
  • Chacune expose un élément de réponse au sujet, fondé sur un exemple ou une connaissance (chiffre, événement, citation…).

► Proposer un schéma (facultatif, c’est un élément de valorisation)

  • Il apporte, sous forme graphique, une partie de réponse à la problématique, et doit être directement lié au sujet. Il ne peut se substituer à une sous-partie du plan mais peut l’étoffer.
  • Il occupe environ un tiers de page de copie, légende comprise. Il doit être simple et synthétique, surtout très lisible.
  • Indiquez son titre et sa légende : 3 à 5 figurés utilisant des couleurs.
N’oubliez pas d’encadrer l’ensemble de votre schéma avec sa légende en noir.

À cette étape de la préparation, vous avez réalisé au brouillon le plan détaillé, et peut-être prévu un schéma. La rédaction peut commencer ! ► Rédigez

L’introduction (15 à 20 lignes)

C’est la seule partie du devoir que vous pouvez choisir de rédiger d’abord au brouillon. Importante, elle doit être soignée et claire.

Les éléments qui la composent :

– Vous pouvez commencer par une accroche, citation ou exemple pour entrer dans le vif du sujet ;

– l’analyse du sujet : elle indique les limites chronologiques et géographiques, et définit le(s) terme(s) fort(s) du sujet. Elle peut remarquer un singulier, ou un pluriel, un terme ou une forme interrogative qui orientent le devoir. Elle précise le contexte historique et les enjeux de la question ;

– la problématique : c’est la question que pose le sujet, on peut l’exprimer sous forme interrogative. Il faudra la garder en tête tout au long de la rédaction et ne pas s’en éloigner. En formulant la problématique, veillez à ne pas déformer le sens du sujet ;

– l’annonce du plan : en une phrase ou deux, annoncez les deux ou trois grandes parties.Remarque : il faut éviter de trop répéter les termes du sujet. Vous vous entraînerez à reformuler les sujets sans les déformer, et à enchaîner sans répétition problématique et plan.

Le développement

– Suivez le plan détaillé à l’aide du brouillon qui vous sert de conducteur.

– Mettez en valeur l’enchaînement des idées et des arguments par les connecteurs logiques (Ainsi…, Cependant…, On le voit…, En effet…, Finalement…).

– N’oubliez pas que vous répondez à la problématique, vous argumentez pour le lecteur, qui doit suivre facilement votre raisonnement.

– Faites une phrase de transition à la fin de chaque grande partie : elle explicite l’enchaînement des parties et guide votre lecteur dans votre argumentation.

La conclusion

– Elle présente un bilan du devoir : résumez la réponse apportée à la problématique.

– Elle propose une ouverture : évoquez rapidement une actualité ou une référence qui prolonge le sujet.

Retrouvez ici la grille de correction d’une dissertation en terminale HGGSP :