Gérer son temps de travail personnel

Gérer son temps de travail personnel

L’emploi du temps : un outils lisible

  • Évalue ton temps de travail disponible

    Fais apparaître dans ton planning en utilisant des couleurs différentes :

       – les heures de présence en classe et les heures de transport,
– les heures de sommeil (environ 8 heures),
– les heures de détente (environ 2 heures/jour),
– les heures de repas (environ 2 heures/jour),
– les heures de loisirs (activités régulières).

    Pour finir, colorie les plages de temps qui restent encore disponibles pour ton travail personnel (à la maison) et ton temps libre (minimum 2 heures/semaine).

playmo_bureau

Temps disponible = + temps de travail personnel & + temps libre

    Vérifie que ce temps de travail personnel est réparti harmonieusement sur la semaine :
– environ 2 à 3 heures chaque jour du lundi au vendredi
– au minimum 8 heures pendant le week-end (même s’il n’y a pas de contrôle à préparer, cela te permet de gagner du temps sur ton travail la semaine).
  • Évalue ton temps réel de travail personnel
    Pour te rendre compte du temps que tu passes réellement à faire tes devoirs à la maison, calcule ta moyenne de travail personnel par semaine.
      • Si ta moyenne de travail est comprise entre 18 et 23 heures par semaine : au lycée, cela reste confortable pour t’avancer dans ton travail et approfondir tes cours.
      • Si elle est inférieure à 18 heures : cela est trop juste. Prends-tu assez de temps pour appronfondir ton travail ? Ne te contentes-tu pas de répondre seulement à ce qui te paraît évident ?
      • Si elle est supérieure à 23 heures : analyse ta perte de temps. Es-tu assez efficace à ton bureau ? Rêvasses-tu ? Perds-tu du temps à chercher la solution d’un exercice, à recopier inutilement des cours ou à retrouver des affaires ? Travailles-tu en respectant le temps qui t’es normalement imparti en contrôle ou en examen ? Prends-tu du temps pour approfondir ton travail en retravaillant certains exercices, en faisant des fiches de synthèse… ?
  • L’organisation du travail personnel
    Être efficace passe par une bonne planification de ton travail. Cela te permettra de bien gérer :
– ton temps afin d’avoir suffisamment de temps libre pour te détendre et te distraire,
– tes efforts pour éviter que tu t’épuises ou que tu stresses.

 

                      Trois principes à suivre

1. Prévois du temps pour un devoir donné à l’avance.

Les trois quarts de ton temps hebdomadaire sont consacrés au travail demandé par tes professeurs et notés dans ton agenda, souvent à faire du jour au lendemain : des exercices d’application, de réflexion ou d’expression écrite…

Le quart restant est à diviser entre :
– le travail indispensable d’apprentissage des cours (récapituler le cours le soir même, relire et vérifier ses notes…
– le travail régulier de mise au point pour combler les lacunes, vérifier la bonne compréhension d’une leçon en faisant des exercices supplémentaires, analyser les exercices et leurs corrections…
– et le travail nécessaire pour t’avancer (fiche de lecture, exposés, révisions, devoirs à rendre…).
Rien ne sert de vouloir t’imposer un rythme d’enfer en enchaînant les heures de travail à ton bureau ! Sache qu’au-delà d’une heure à peu près ton cerveau n’est plus capable de se concentrer efficacement sur une même tâche !

2. Alterne tes efforts au quotidien.

  1. Repère et alterne :

– les temps de mémorisation (prévoir les séquences de 40 minutes maximum),
– les temps d’application ou de réalisation (exercices systématiques, rédaction, élaboration de cartes ou de schémas). Ce temps peut durer une heure.

  1. Entrecoupe ton temps de travail par des pauses régulières : 10 à 15 minutes maximum toutes les 50 à 60 minutes de travail environ. Veille à ce que tes pauses soient ressourçantes : évite la musique bruyante, la télévision, internet, les jeux vidéos… sinon tu auras du mal à te remettre au travail !

3. Prévois une zone « tampon ».

    La zone « tampon » est prise sur le temps libre à raison d’une heure par semaine pour :
– absorber un surplus de travail (un devoir qui te demande plus de temps de révision ou de compréhension, une dissertation plus longue à faire…),
– parer aux urgences (une sortie pas forcément prévue entre amis, un rendez-vous chez le médecin ou un travail imprévu !).

Pour éviter toute lassitude, n’hésite pas à varier les matières, cela dit, pas plus de trois par jour pour éviter les confusions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *